Bois de chauffage : quelle essence de bois est idéale ?

Tous les types de bois n’ont pas la même quantité de chaleur, même lorsqu’ils sont secs. Certains bois de chauffage brûlent longuement et dégagent, ainsi, plus de chaleur. Certains conviennent aux cheminées ou aux poêles. Par conséquent, les bois de chauffage sont classés selon leur essence et leur taux de combustion. Quelques repères vous seront donnés pour choisir des combustibles de qualité, et aussi pour optimiser le rendement de votre chauffage au bois.

Les feuillus durs

Les bois durs sont classés dans la première catégorie, car ils brûlent et chauffent de manière optimale. Vous pouvez également inclure des arbres fruitiers, des acacias et éventuellement des châtaigniers, mais ces derniers ne conviendront pas à tous les équipements. Cette catégorie de feuillus regroupe les essences de bois de charme, frêne, hêtre, orme, érable ou chêne. Ils brûlent de manière optimale, mais ils sont plus onéreux. Par contre, grâce à ces feuillus durs, vous devrez moins souvent, recharger les appareils de chauffage au bois. C’est la catégorie de bois la plus recommandée en termes de performances et de confort. Ces feuillus durs, qui figurent parmi les bois de chauffage de haute performance par ici, sont meilleurs pour le chauffage domestique, puisque ces bois sont plus denses et émettent donc plus de chaleur.

Les feuillus tendres

Les feuillus comme le bouleau, l’aulne, le peuplier et le tremble brûlent très rapidement et ne dégagent pas assez de chaleur. Ils sont classés dans la deuxième catégorie. Leur utilisation dans un poêle à bois n’a guère d’intérêt en raison de leur faible masse énergétique. Ils peuvent éventuellement être mélangés avec des bois durs. Cette catégorie comprend des arbres fruitiers, des cerisiers, des acacias et des châtaigniers, mais aussi des tilleuls, des saules ou des trembles. Leurs braises ne durent pas longtemps et leurs essences sont principalement utilisées comme bois d’allumage. Comme leur temps de séchage est réduit, leur stockage nécessite des précautions afin d’éviter qu’ils ne soient endommagés. Ils sont très utilisés pour démarrer le feu pour accompagner le bois de chauffage.

Les résineux

La combustion de ces résineux, libère de la résine, qui peut endommager votre équipement. Par exemple, leur utilisation pour le chauffage doit être occasionnellement utilisée pour l’allumage. Pin, épicéa, mélèze et sapin, ce sont les bois qui composent cette famille. Leur compacité est comparable à celles des feuillus tendres. Et si le bois est très sec, il peut provoquer une inflammation rapide. D’ailleurs, le bois humide peut encrasser les équipements de chauffage et dégager davantage de gaz carbonique et de fumée. Ils s’enflamment facilement, mais doivent être bien secs pour ne pas tacher l’appareil.

Quel combustible est idéal pour chauffer plus longtemps ?
3 raisons de se chauffer au bois